De nombreux sujets avec photos concernant la nature et les orages
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Supercellule (en comblement) du 28 juin 2012 à Flamierge (B)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Michael
partenaire
partenaire


Masculin
Taureau Cochon
Nombre de messages : 126
Age : 34
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 06/08/2009

MessageSujet: Supercellule (en comblement) du 28 juin 2012 à Flamierge (B)   Jeu 26 Juil - 14:23

Le récit qui va suivre révèlera une situation type qui nous a suivi tout au long du mois de juin. Certains l'auront déjà deviné, c'est évidemment un déphasage spatial parfois conséquent qu'on connu les offensives orageuses réelles par rapport à celles qui étaient modélisées par le modèle WRF de météociel et de Keraunos, de sorte que l'on fut la majeure du temps bien à côté des centres d'actions les plus intéressants. À l'instar de quelques dates de ce mois de juin, le 28 juin a obéi à ce genre de tendance sauf que, par chance, notre orage avançait suffisamment lentement pour que l'on ait le temps de le rallier... Avant d'en arriver là, commençons par le début. Pour changer, j'effectuerai le récit au présent.

Tout commence lorsque j'arrive vers 14h au parking du travail de Samina à Genval, la voiture déjà prête à démarrer au cas où des orages viendraient à gronder en avance par rapport à ce qui est prévu (ben oui, je deviens parano à force Suspect ). L’œil, toujours rivé sur le satellite, j'observe consciencieusement si les modèles et la réalité correspondent, ce qui était le cas à l'heure actuelle puisque rien n'est présent sur la carte Sat24. Plus tard, vers 15h30, une première explosion nuageuse vient se mettre en place exactement là où elle doit naître, ce qui est un 100% de réussite pour le modèle WRF de météociel, cela dit, il y a un petit décalage temporel mais rien de très méchant ("30 minutes ou 1h tout au plus en retard par rapport au modèle"). Devant préparer les plans afin d'éviter le trafic au maximum, je mise donc sur le fait que les orages se dirigeront en restant en pleine forme vers le nord du pays comme cela l'a toujours été modélisé. Des points de vue sur la province d'Anvers ont déjà été repéré la veille et ne restent plus qu'à être visité à l'occasion d'un bel orage.

Lorsque 17h15 arrive, Samina sort du boulot et la traque peut alors commencer. Cela dit, les cellules qui se dirigent vers le nord semblent s'essouffler alors qu'un système se dirigeant vers le sud est en pleine forme mais avance très lentement. Là-dessus, on se dit qu'il devra certainement exister quelque chose au nord que les modèles voient et pas nous qui fera que ça prendra bien au nord finalement. Par ailleurs, vu la forte intensité des cellules sur la France, on suppose clairement qu'elles ne seront plus dans une telle activité en arrivant vers nos frontières.

C'est ainsi que l'on part pour 2h de route par les nationales vers le nord car comme vous vous en doutez, l'heure de pointe est fatidique en général pour le trafic mais c'est encore pire en Flandre et surtout du côté d'Anvers ! On a choisi cet endroit car, vu la température (32°C) et le potentiel prévu par les modèles, on s'attend à dû lourd là-bas. Enfin, après 2h15 de routes exténuantes, nous arrivons au point de vue qui reflète bien ceux des Flandres en général, c'est-à-dire, sans plus... Et le pire, c'est que rien ne s'est activé entre-temps alors que ça aurait dû être dantesque d'après les modèles. Ok, on s'est fait avoir et on regarde directement au sud du pays (puisque quand tout est prévu au nord, c'est au sud que ça passe et l'inverse aussi, c'est devenu machinal) et comme par hasard, la cellule intense continue à être en activité en s'approchant doucement de nos frontières. Après avoir photographié le seul orage du nord qui s'évacue en Hollande (oui, quand même une cellule), on retourne en direction de Bruxelles mais par l'autoroute cette fois. Il est 20h et on espère donc ne plus avoir de trafic ce qui se vérifie de suite.

En voyant que seule 45 minutes nous suffisent pour rejoindre Bruxelles, on se dit qu'il serait peut-être possible de pouvoir atteindre un endroit de transit de la cellule du sud. De plus, avec ses nombreux coups de foudre par moment, on se dit que c'est une belle motivation pour tenter une descente jusqu'à la province de Luxembourg. Sur la route, on ne peut s'empêcher de sourire au moment où l'on repasse par la sortie "Genval" car on aurait pu directement descendre au sud n'est-ce pas Dites ça aux modèles ! Il est vrai que par expérience, on aurait directement cru que le sud allait de toute façon être favorisé avec un apport d'air chaud plus efficace mais on se méfiait trop de quelque chose à laquelle on aurait pas pensé. Bref, on continue droit vers Remagne...

En avançant vers les Ardennes, le ciel se fait de plus en plus chaotique et Samina a difficile de rouler sans dépasser les limitations de vitesses pendant que je calcule un bon endroit de croisement. Finalement, peu avant d'arriver, on verra que Remagne sera trop juste pour le transit et qu'il vaut mieux aller vers l'est et c'est donc Flamierge qui nous accueille vers 22h. Nous nous positionnons temporairement près des éoliennes de Tillet pour prendre quelques images mais sans trop tarder vu l'activité électrique incessante à l'horizon et la présence des jolis paratonnerres à pales blanches près de nous


Arcus illuminé par l'activité électrique, on observe également le soleil couchant

Cumulus menaçant précédant l'arrivée de l'arcus

Les fortes précipitations arrivent progressivement

Les derniers rayons du soleil donne un ton d'enfer aux rideaux de pluie

Lorsque le système est à nos portes, je titille Samina pour lui dire qu'il faut y aller là ! Je véritablement terrorisé à l'idée qu'un coup de foudre ne s'abatte sur les lieux mais, à la manière de l'orage à pulsation du 04 juin 2011, Samina était encore assez cool mais pas moi ! :25: Bref, ni une ni deux, on fonce vers le village de Flamierge qu'on dépasse pour nous poster dans une prairie ouverte (vive le Luxembourg pour ça !) et le spectacle commence par un déluge et un vent de fou mais sans trop d'excès comme peut en témoigner la photo ci-dessous.


Intenses précipitations et fortes rafales de vent

Heureusement, dans une ambiance kéraunique stroboscopique, Samina a pu obtenir un double coup de foudre qui constitue l'un des rares à ne pas être totalement masqué par les fortes précipitations.


Double coup de foudre descendant négatif

Sinon, il faut attendre la fin des fortes précipitations pour obtenir des ambiances plus intéressante d'où le fait aussi que je ne pense pas que je sortirai de film de cet orage, celui du 24 mai ayant été bien supérieur en ce qui concerne la qualité des images de foudre. Une fois sorti de la voiture, une multitude d'éclairs se présentent à l'arrière de l'orage et permettent à Samina de faire la moisson qui suit :


Éclairs internuageux se manifestant à l'arrière de l'orage

Éclairs internuageux illuminant les bases du système orageux

Coup de foudre accompagné par des éclairs intra et internuageux

Apparition soudaine d'éclairs internuageux, ceux-ci nous ont valu l'expérience de subir une électrisation des cheveux.
He oui, on a eu chaud et on confirme le fait que des coups de foudre peuvent être initiés
à partir de ces éclairs comme on le voit parfois.

Double coup de foudre frappant la frontière belgo-luxembourgeoise

Double coup de foudre accompagné de pylône. Quand l'électricité naturelle impulsive rencontre celle artificielle continue...

Coucher de soleil sous l'enclume de l'orage supercellulaire en comblement

Une caractéristique notoire, l'émergence de coups de foudre et d'internuageux à grande distance, l'un initiant l'autre et vice-versa.

Éclairs inter et intranuageux

Double impact d'un coup de foudre descendant négatif

Après cette moisson, on décide de rentrer avec l'idée d'avoir contré, pour une fois ce mois-ci, le fait qu'on aurait encore dû passer à côté de cet orage même si, on aurait voulu être vers Mogimont, Willerzie ou St-Hubert pour l'immortaliser comme je l'avais imaginé au départ :31: Enfin, l'expérience d'avoir subit une électrisation à deux reprises durant le passage d'éclairs internuageux ne se fit pas sans une frayeur, comme quoi, même loin de l'orage, on ne reste pas à l'abri d'un coup isolé sous l'enclume. Cela dit, en théorie, on devrait pouvoir davantage gagner au lotto avant de recevoir ce genre de coup sur soi mais on ne sait jamais

Pour voir les photographies en haute résolution, vous pouvez suivre le lien suivant : Photos de l'orage du 28 juin 2012 à Flamierge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.phenomenes-naturels.com/
Phil
Admin
Admin
avatar

Masculin
Scorpion Chat
Nombre de messages : 13321
Age : 53
Localisation : Esquelbecq Nord de la France
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: Re: Supercellule (en comblement) du 28 juin 2012 à Flamierge (B)   Jeu 26 Juil - 22:00

Sympa la chasse de nuit également, autre ambiance Wink

_________________
www.yserphoto.com
Ma page Facebook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.yserphoto.com
Chris
Admin
Admin
avatar

Masculin
Cancer Coq
Nombre de messages : 45865
Age : 60
Localisation : Linselles (59)
Date d'inscription : 19/02/2007

MessageSujet: Re: Supercellule (en comblement) du 28 juin 2012 à Flamierge (B)   Ven 27 Juil - 9:42

Toujours un beau récit agrémenté de jolies photos Shocked

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael
partenaire
partenaire


Masculin
Taureau Cochon
Nombre de messages : 126
Age : 34
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 06/08/2009

MessageSujet: Re: Supercellule (en comblement) du 28 juin 2012 à Flamierge (B)   Ven 27 Juil - 10:31

Merci à vous deux ! Il est vrai que les orages nocturnes sont assez rares cette année par contre. Cela dit, le mois d'août est très favorable aux offensives nocturnes dont on peut encore s'attendre à de belles surprises prochainement si les conditions le permettent Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.phenomenes-naturels.com/
Phil
Admin
Admin
avatar

Masculin
Scorpion Chat
Nombre de messages : 13321
Age : 53
Localisation : Esquelbecq Nord de la France
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: Re: Supercellule (en comblement) du 28 juin 2012 à Flamierge (B)   Ven 27 Juil - 11:17

J'aimerais bien retrouver des orages nocturnes, c'était pendant des années mes seules chasses, étonnant mais en 1999, je ne recherchais que l'éclair nocturne

_________________
www.yserphoto.com
Ma page Facebook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.yserphoto.com
catherine
animateur
animateur
avatar

Féminin
Balance Coq
Nombre de messages : 5532
Age : 47
Localisation : sautin (belgique)
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Supercellule (en comblement) du 28 juin 2012 à Flamierge (B)   Sam 28 Juil - 6:58

Impressionnant Shocked et bravo pour les kilomètres parcourus !!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Supercellule (en comblement) du 28 juin 2012 à Flamierge (B)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Supercellule (en comblement) du 28 juin 2012 à Flamierge (B)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Primavera Sound - 30 mai au 3 juin 2012 - Barcelona
» Nikon 400mm f/4.5 + AU-1 (transit de Vénus, 06 juin 2012)
» [BD + DVD] Félins (5 juin 2012)
» Avignon Juin 2012
» 42 - Pelussin 10 Juin 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nature et orages Nord Pas-de-Calais Picardie et Belgique :: LES ORAGES :: La traque d'éclairs et de ciels orageux 2012 et 2013-
Sauter vers: