De nombreux sujets avec photos concernant la nature et les orages
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Prévention

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chris
Admin
Admin
avatar

Masculin
Cancer Coq
Nombre de messages : 45865
Age : 59
Localisation : Linselles (59)
Date d'inscription : 19/02/2007

MessageSujet: Prévention   Mer 11 Aoû - 11:59

Le Progrès


Orages : des gestes à retenir pour éviter la foudre


publié le 11.08.2010 04h00





Chaque année des centaines de personnes sont foudroyées. Il existe pourtant des gestes simples pour éviter de devenir une cible lors des violents orages

Chaleurs et gros orages, c'est l'ambivalence météorologique de chaque été. Les mois de juillet et d'août sont connus pour être les plus capricieux de l'année, aux dépens des vacanciers qui doivent adapter leurs activités en cas d'orage. Pour cela, il est nécessaire de retenir quelques conseils.

Prévenir, en évitant les activités extérieures

La baignade, la pêche, l'alpinisme, ou encore le cyclisme sont en général déconseillés. Ce qu'il faut retenir, c'est qu'il est préférable d'éviter les activités aquatiques, ou celles nécessitant des objets métalliques (golf, alpinisme par exemple) car elles permettent au courant de circuler plus vite. Pour évaluer les risques, les jours d'orage, il est possible de consulter les prévisions de méteorage, ou Météo France.


Surveiller ses mouvements, sa position

A l'extérieur, comme à l'intérieur, il y a des positions à éviter. Si l'on est en groupe, il sera conseillé de s'éloigner les uns des autres d'au moins trois mètres. Lorsque l'on marche, il faut éviter de faire de grandes enjambées. S'asseoir par terre, tout en évitant de s'appuyer contre quelque chose, est moins risqué que rester debout, car tout ce qui dépasse du sol est susceptible d'attirer la foudre. C'est ainsi le moyen d'éviter ce que l'on appelle la « tension par toucher».

Bien choisir l'endroit où l'on s'abrite

L'abri peut être plus ou moins un facteur dans la protection contre les orages. Il est donc nécessaire d'éviter certains endroits : sous un parapluie ouvert, sous un arbre, (on a 50 fois plus de chances d'attirer la foudre), si l'on se trouve en forêt, il est préférable de s'éloigner des troncs. De même tout abri dont le toit est en tôle, type hangar, garage, etc. peut être dangereux. On peut s'abriter dans une voiture s'il est impossible de faire autrement, mais pensez à ôter l'antenne radio.


Prendre des précautions, même chez soi

Comme à l'extérieur, toute activité où l'on est en contact avec l'eau (bain, douche) peut constituer un danger. Les machines électro-domestiques peuvent être porteuses de courant.

Mais attention aux fausses idées, on peut utiliser son téléphone mobile, en revanche on évitera le téléphone fixe.

Pour s'assurer une protection totale, il est possible de faire appel à des professionnels qui s'assureront de l'équipotentialisation de toutes les pièces, soit l'interconnection par des liaisons conductrices.

Protéger son matériel domestique

En période d'orage, votre matériel électronique peut également être détérioré. Les gestes préconisés, sont, en priorité, de débrancher la télévision, l'antenne, le matériel internet, ou installer un parafoudre. La meilleure façon pour éviter que ces appareils soient grillés.

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Admin
Admin
avatar

Masculin
Scorpion Chat
Nombre de messages : 13290
Age : 53
Localisation : Esquelbecq Nord de la France
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: Re: Prévention   Mer 11 Aoû - 19:07

intéressant, merci Chris

_________________
www.yserphoto.com
Ma page Facebook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.yserphoto.com
Chris
Admin
Admin
avatar

Masculin
Cancer Coq
Nombre de messages : 45865
Age : 59
Localisation : Linselles (59)
Date d'inscription : 19/02/2007

MessageSujet: Re: Prévention   Mer 11 Aoû - 20:15

J'ai trouvé aussi ! Merci Phil

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris
Admin
Admin
avatar

Masculin
Cancer Coq
Nombre de messages : 45865
Age : 59
Localisation : Linselles (59)
Date d'inscription : 19/02/2007

MessageSujet: Re: Prévention   Lun 16 Aoû - 17:48

Le Figaro



Que faire en cas de coup de foudre ?


16/08/2010 | Mise à jour : 08:52


Une centaine de Français sont frappés chaque année. Avec des conséquences plus ou moins graves.

La foudre est un courant électrique de 50.000 à 200.000 ampères et de 30 millions à 100 millions de volts, qui dégage une température comprise entre 8 000 et 30.000 degrés Celsius qui est dû à l'accumulation d'électricité statique dans les nuages. Le foudroiement peut largement terrasser un humain, un animal ou provoquer un incendie. Heureusement, si elle touche fréquemment le sol français -entre 1 million et 2 millions de fois par an, notamment entre mai et septembre-, elle rate presque toujours les hommes. On dénombre ainsi une centaine d'électrisations, pour la plupart non mortelles, comme nous l'explique le Dr Christophe Prudhomme, médecin urgentiste au Samu de Seine-Saint-Denis (et auteur de Je me soigne sans ordonnance , Éd. Hachette).

Ainsi, lorsque la foudre s'abat directement sur une personne ou à sa proximité immédiate, elle peut la tuer sur le coup en provoquant un arrêt cardiaque -cela se produit de dix à trente fois, selon les années-, ou pour les plus chanceux ne provoquer aucun trouble: certaines victimes de la foudre ne se rendent même pas compte qu'elles ont été foudroyées. Sinon, des séquelles sont possibles, en particulier cutanées, avec des brûlures superficielles et mineures ou bien des lésions ORL: rupture du tympan due au souffle de l'explosion et parfois surdité passagère.

Parfois, ce sont des lésions neurologiques qui sont retrouvées (fourmillements, voire paralysie des membres, confusion, amnésie de l'accident), ou encore des lésions oculaires en raison d'une brûlure de la cornée. Un stress post-traumatique important peut enfin apparaître. «Attention, car même s'il n'y a pas de souci en apparence, toute personne foudroyée doit être vue aux urgences de l'hôpital», insiste le Dr Prudhomme.

De votre côté, si vous êtes témoin d'une telle scène insolite, prévenez immédiatement le Samu (en faisant le 15 ou le 112), en indiquant si la victime est encore consciente, si elle respire et bien sûr, en donnant des repères aussi précis que possible pour vous localiser. Il n'y a pas de risque de vous attirer la foudre en appelant d'un portable, même pendant un orage, c'est prouvé (alors qu'il vaut mieux éviter le téléphone fixe). Ne raccrochez jamais sans y avoir été invité et sans avoir donné votre numéro.

Contrairement à une idée reçue, enfin, vous pouvez toucher la personne foudroyée sans risque de vous électrocuter. Si elle respire normalement, couvrez-la et attendez les secours à son côté pour la rassurer. Si elle est inconsciente, mais qu'elle respire, couchez-la sur le côté (en position latérale de sécurité, si vous la connaissez). Il n'y a que si elle ne respire plus que vous devez lui faire un massage cardiaque, sans interruption, jusqu'à l'arrivée des secours, afin de la maintenir en vie. Pour cela, posez vos mains sur son sternum et coudes tendus, effectuez des pressions verticales au rythme de cent compressions par minute (c'est très rapide), sans interruption et jusqu'à l'arrivée des secours…

La grande majorité des problèmes aurait pu être évitée si les personnes surprises par la foudre avaient respecté quelques règles de sécurité élémentaires. Déjà, il faut toujours vérifier que la météo n'annonce pas des orages avant de partir en randonnée et différer son départ lorsque c'est le cas. Et si vous entendez les premiers coups de tonnerre alors que vous vous apprêtiez à sortir, renoncez-y, a fortiori si la durée entre le tonnerre et l'éclair est inférieure à 30 secondes, signe que l'orage est déjà tout proche: vous pourrez ressortir, mais seulement 30 minutes après le dernier éclair.

Si, malgré tout, vous vous laissez surprendre, n'offrez aucune pointe à la foudre : cela signifie que vous ne devez pas vous placer à proximité d'un poteau, d'un piquet de clôture, d'un arbre, d'un clocher ou de tout objet vertical susceptible d'attirer la foudre jusqu'à lui, ne serait-ce qu'un simple parapluie. Autre précaution indispensable: ne rien toucher de métallique qui puisse conduire du courant comme une clôture en fer, un fil téléphonique ou une canalisation (robinet, tuyau…).

Abri en « dur »

Si vous avez un objet métallique et pointu avec vous -comme une canne à pêche ou un bâton de ski ou de randonneur, par exemple-, débarrassez-vous-en momentanément. Enfin, même si vous avez peur de l'orage, prenez sur vous et séparez-vous de 10 à 15 mètres les uns des autres car le courant de la foudre peut «sauter» d'un individu à l'autre (arc électrique) et faire plusieurs victimes.

Attention, tous les refuges de fortune ne sont pas bons à prendre : un abri ouvert, un cabanon, une cabine téléphonique, un abri de jardin ou un hangar métallique sont à fuir alors qu'un abri en «dur» -ferme, écurie en pierre, grand bâtiment, etc., voire une voiture non décapotable, antenne rabattue et fenêtres fermées- offre une bonne protection. À défaut d'abri, oubliez toute idée de courir pour en trouver un. Accroupissez-vous plutôt au sol, pieds bien joints (mais en touchant le moins possible le sol pour minimiser les contacts) et si possible dans l'endroit le plus bas situé à votre portée -au pied d'une colline plutôt qu'à son sommet- car la foudre a alors toutes les chances de s'abattre sur un point situé plus haut. Ce faisant, vous risquez fort d'être mouillé de la tête aux pieds, mais il y a au moins un avantage: la pluie, elle, n'est pas mortelle.

Certaines victimes ne se rendent même pas compte qu'elles ont été foudroyées.

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris
Admin
Admin
avatar

Masculin
Cancer Coq
Nombre de messages : 45865
Age : 59
Localisation : Linselles (59)
Date d'inscription : 19/02/2007

MessageSujet: Re: Prévention   Jeu 26 Aoû - 11:18

Gazette Ariégeoise


Publié le 26 août 2010


De la glace dans l’atmosphère pour réduire la grêle


En Ariège, un réseau lutte contre les fléaux climatiques


Depuis une cinquantaine d’années, un réseau de 22 générateurs au sol, en Ariège, projette de l’iodure d’argent dans les nuages pour réduire les orages de grêle et leur impact. Cette technique est coordonnée par l’association nationale d’étude et de lutte contre les fléaux atmosphériques (ANELFA).

Dans les années 50, deux découverte en physique des nuages ont permis d’orienter les recherches de la lutte contre la grêle vers l’ensemencement des nuages en iodure d’argent. La première a été la découverte par un suédois, M. Bergeron, expliquant le phénomène des précipitations par le givrage d’éléments glacés dans les zones nuageuses où cohabitent des gouttelettes d’eau liquide et des cristaux de glace. Par la suite, les américains Schaefer et Vonnegut ont découvert la possibilité de multiplier artificiellement les cristaux de glace dans les nuages, et de diminuer la taille des grêlons.

“Dans l’atmosphère, l’eau reste liquide même par température négative, on appelle cela de l’eau surfondue. La grêle se forme lorsque cette eau entre en contact avec des particules de poussière présentes dans l’air. Plus il y a de poussière, plus les grêlons sont nombreux et moins ils sont gros. Ils tombent à travers les couches atmosphériques plus basses et plus chaudes, et fondent, formant alors des précipitations. Mais s’il y a beaucoup d’eau surfondue et peu de poussière ce sont de gros grêlons qui se forment, moins nombreux, mais lorsqu’ils tombent, ils ne fondent pas entièrement, et c’est de la grêle qui arrive sur terre”, explique Claude Berthet, ingénieur agronome, directrice de l’Anelfa. “C’est ce qui explique qu’il se produise plus d’orages de grêle en week-end qu’en semaine. Car les activités humaines de la semaine produisent plus de « poussières ».” Pour diminuer les orages de grêle et l’intensité des grêlons, le procédé mis en place consiste à créer artificiellement plus de grêlons en ensemençant les nuages de poussière.

“Nous envoyons dans l’air de l’iodure d’argent, dans une quantité infime qui n’est absolument pas nocive pour la santé, précise l’agronome. Les milliards de particules d’iodure d’argent servent ainsi de catalyseur à la formation des noyaux de congélations. On produit artificiellement plus de grêlons qui sont donc de plus petite taille et fondent en traversant les couches atmosphériques à température positive. Dans le meilleur des cas nous évitons la grêle, sinon, la taille des grêlons et leur nombre sont réduits.” Lorsque les nuages sont bien ensemencés, on observe une réduction de 50% des grêlons, assure la directrice de l’Anelfa.

Cette technique a été mise au point par le professeur Henri Dessens. Cherchant une méthode scientifique de prévention contres la grêle, il a inventé un réseau d’émetteurs au sol d’iodure d’argent. “Le professeur avait à coeur de créer une méthode adaptée à la France. Les américains utilisent des avions pour disperser l’iodure d’argent, les russes envoient des fusées… Ce sont des moyens très coûteux, qui ne sont pas nécessaires face aux risques d’orages de grêle en France”, explique Claude Berthet.

La technique française s’appuie donc sur un réseau de générateurs au sol qui propulsent l’iodure d’argent vers les nuages. Aujourd’hui 680 générateurs à vortex répartis sur une quinzaine de départements du sud-ouest, du centre et du sud est permettent de mener une action préventive lorsque des nuages à potentiel grêleux approchent. “Le système fonctionne en réseau, car les nuages se déplacent avec les vents et on ne sait jamais où l’orage va tomber”, rappelle Charles Aribert, technicien de la chambre d’agriculture chargé de l’entretien du réseau ariégeois qui compte 22 générateurs. “L’Ariège est protégée par le réseau de la Haute Garonne et les générateurs ariégeois protègent l’Aude”, assure Henri Nayrou, président de l’agence départementale Adelfa. “Les départements qui, à un moment donné ont douté de l’utilité du processus et en sont sortis, sont très vite revenus après avoir pris la foudre”…

Le fonctionnement du réseau repose sur des bénévoles, souvent des agriculteurs qui ont à charge d’actionner les générateurs lorsque l’orage menace. La famille Bloy fait tourner le générateur de Saint Ybars depuis une trentaine d’années. “On reçoit un coup de téléphone de Météo France 4 h avant le passage des nuages menaçants, pour mettre en route la machine”. Et la méthode est simple : une bouteille d’air comprimé qui permet de mettre sous pression la solution d’iodure d’argent dans un réservoir. Cette solution est pulvérisée à l’aide d’un gicleur au fond d’une cheminée cylindrique à entrées d’air puis enflammée afin de produire par combustion les particules qui vont ensemencer les nuages. “Lors d’une alerte, les 22 générateurs sont actionnés en même temps et projettent l’iodure d’argent durant une dizaine d’heures,” précise le technicien, Charles Aribert. Le générateur consomme 1 litre à l’heure et l’on compte en moyenne une quinzaine d’interventions de prévention par an. En 2009 le réseau a été actionné 17 fois, et en 2010, depuis le début de la campagne qui dure 15 avril au 15 octobre, l’Ariège a enregistré 10 alertes.

Un moyen de prévention bien utile pour limiter l’impact des orages de grêle sur les exploitations agricoles mais également sur les biens mobiliers. Surtout lorsque la directrice de l’Anelfa avance que “le réchauffement de la planète augmente l’intensité des orages de grêle. Si le procédé permet de réduire de moitié le nombre de grêlons, leur puissance est en croissance.” Un constat issu des données analysées par le centre technique de l’Anelfa qui étudie les grêlimètres après chaque orage. “Le grêlimètre est une plaque de polystyrène posé sur un piquet métallique à 1m50 du sol qui permet d’enregistrer la trace des impacts de grêlons » explique Mme Berthet. 40 plaques sont disséminées sur le département. Ces relevés, associés aux informations fournies par le responsable du générateur (date, heure et durée de la chute de grêle), ont permis de mettre en place une climatologie physique de la grêle sur le territoire français. Cartologie qui met en relief l’efficacité des ensemencements réalisés par l’Anelfa.

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris
Admin
Admin
avatar

Masculin
Cancer Coq
Nombre de messages : 45865
Age : 59
Localisation : Linselles (59)
Date d'inscription : 19/02/2007

MessageSujet: Re: Prévention   Sam 11 Sep - 19:18

nouvelobs


11/09/10 15:37


Adriana Karembeu veut préparer les Français "à être prêts" en cas de catastrophe


LYON (AP) — Alors que se déroule samedi la Journée mondiale des premiers secours, Adriana Karembeu, ambassadrice de la Croix-Rouge française, a donné l'exemple à Lyon pour que les Français s'initient plus et mieux aux gestes qui sauvent et "apprennent à être prêts" face aux catastrophes.

"Je suis ici pour mobiliser et pour que chaque citoyen prenne conscience qu'il peut facilement sauver la vie de son prochain en attendant les premiers secours", a expliqué Adriana Karembeu à l'Associated Press.

"Il faut savoir qu'en France, le taux de personnes préparées à faire face aux catastrophes reste très inférieur à celui d'autres pays européens, car on n'a pas ici la culture du risque, un peu comme si les catastrophes, ça n'arrivait qu'aux autres", a ajouté l'ancienne mannequin slovaque, qui se destinait initialement à une carrière de médecin.

"Je ne veux pas tomber dans le catastrophisme, mais depuis 10 ans, le nombre de catastrophes naturelles a augmenté de 60%, alors que 70% des Français ne sont pas formés aux risques que représentent les catastrophes, notamment sur leur santé ou sur leur vie. Les récentes pluies et orages dans le sud-est de la France sont là pour nous le rappeler", a-t-elle encore déclaré.

Une étude Ifop réalisée dans quatre pays européens, publiée jeudi par la Croix-Rouge, montre qu'en France, seuls 46% des personnes interrogées disent avoir déjà reçu une formation aux premiers secours, contre 74% des Allemands, et que 71% des Français estiment avoir besoin de suivre une formation aux premiers secours.

La campagne nationale, intitulée "Préparez-vous à être prêts" se déroule samedi dans plusieurs grandes villes de France où 1.000 bénévoles de la Croix-Rouge ont été mobilisés pour dispenser des formations gratuites au public.

Depuis la position latérale de sécurité (PLS), à l'utilisation de défibrillateurs d'urgence, en passant par les numéros de téléphone à composer en cas d'urgence, ces formations mettent aussi en avant l'utilisation de trousses de secours "Catakit", contenant le matériel nécessaire permettant à quatre personnes une autonomie de 24 à 48h en l'attente des premiers secours. AP

- Sur le Net : http://www.croix-rouge.fr/Je-me-forme/Particuliers

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris
Admin
Admin
avatar

Masculin
Cancer Coq
Nombre de messages : 45865
Age : 59
Localisation : Linselles (59)
Date d'inscription : 19/02/2007

MessageSujet: Re: Prévention   Ven 27 Mai - 17:35

7/7


Voici comment survivre à une tornade


Certes, le phénomène reste rare dans nos contrées, mais quand une tornade s'abat, mieux vaut réagir vite et intelligemment.
Les habitants de l'Oklahoma, du Kansas, du Missouri et de l'Arkansas connaissent les risques liés aux tornades, pourtant ils n'ont pas toujours le temps de se mettre à l'abri. Face à des vents d'une violence extrême, dépassant les 300 km/h, il est indispensable d'avoir les bons réflexes et d'être réactif:

Prévention

Comme souvent, c'est la prévention qui vous aidera à limiter les dégâts. En juillet 2010, lorsqu'une tornade s'est abattue sur Ciney, les habitants de la région ont d'abord cru à un simple orage... Pour prévenir au maximum les risques, pensez à ranger ce qui se trouve au jardin: rentrer les outils, les jouets, les vélos, les tables et les chaises... tous les soirs ou lorsque les nuages noirs annoncent l'orage. Un geste simple qui peut sauver des vies car ces objets peuvent devenir tranchants une fois pris dans des vents violents.

Se protéger

Évidemment, les tornades sont rapides: s'il est trop tard pour vous préoccuper des objets laissés au jardin, pensez avant tout à vous mettre à l'abri à l'intérieur d'une habitation. Fermez les fenêtres et, si possible, les volets: vous éviterez ainsi que le vent ne s'engouffre et ne soulève votre toit. Eloignez-vous des fenêtres qui pourraient se briser.

Si vous n'avez pas d'abri, essayez de protéger votre tête, à l'aide d'un casque par exemple. Ne prenez pas d'objets (planches, etc.) pour vous protéger, vous n'auriez pas la force de les retenir face à la violence des vents. Essayez de trouver un renfoncement au niveau du sol ou de vous abriter contre un mur.

En voiture

Si vous êtes en voiture, ne vous réfugiez pas sous un pont, celui-ci pourrait devenir dangereux si les vents si engouffrent. Si vous parvenez à vous repérer d'après la trajectoire de la tempête, essayez de vous en éloignez. Sinon, garez-vous, à distance des arbres ou de tout élément qui pourrait se décrocher.

En Belgique, les tornades n'atteindront jamais la violence de celles qu'on observe aux États-Unis, mieux vaut donc rester à l'intérieur de votre voiture qui, même si elle ne vous protégera pas de possibles branchages et autres objets, sera toujours plus sûre que l'extérieur. Aux USA, par contre, il est conseillé de sortir du véhicule et de se réfugier par exemple dans un fossé car les autos sont souvent soulevées par les vents et projetées à plusieurs centaines de mètres. (ca)


27/05/11 12h19

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prévention   Ven 27 Mai - 19:09

Chris a écrit:
7/7


Voici comment survivre à une tornade

Fermez les fenêtres et, si possible, les volets: vous éviterez ainsi que le vent ne s'engouffre et ne soulève votre toit.

Je ne suis pas d'accord avec ce point, en effet si la tornade passe très près d'une maison avec les fenêtre fermées la différence de pression
entre l’extérieur et l’intérieur de la maison fera sauté le toit comme un bouchon de champagne.
Après tout dépend de la force de la tornade, mais personnellement je tenterai ma chance avec au moins une fenêtre ouverte


Dernière édition par Cyril Vigneron le Ven 27 Mai - 19:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Phil
Admin
Admin
avatar

Masculin
Scorpion Chat
Nombre de messages : 13290
Age : 53
Localisation : Esquelbecq Nord de la France
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: Re: Prévention   Ven 27 Mai - 19:12

J'ai déjà entendu les deux versions en effet, je pencherais plus pour celle de Cyril, mais lorsque l'on voit les dégâts d'un tornade F4 ou F5, je pense que cela n'a plus guère d'importance...

_________________
www.yserphoto.com
Ma page Facebook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.yserphoto.com
Jean-Yves
partenaire
partenaire


Masculin
Gémeaux Tigre
Nombre de messages : 559
Age : 43
Localisation : Tournai Belgique
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Prévention   Sam 28 Mai - 19:42

Chris a écrit:
7/7



Comme souvent, c'est la prévention qui vous aidera à limiter les dégâts. En juillet 2010, lorsqu'une tornade s'est abattue sur Ciney, les habitants de la région ont d'abord cru à un simple orage... Pour prévenir au maximum les risques, pensez à ranger ce qui se trouve au jardin: rentrer les outils, les jouets, les vélos, les tables et les chaises... tous les soirs ou lorsque les nuages noirs annoncent l'orage. Un geste simple qui peut sauver des vies car ces objets peuvent devenir tranchants une fois pris dans des vents violents.



En Belgique, les tornades n'atteindront jamais la violence de celles qu'on observe aux États-Unis, mieux vaut donc rester à l'intérieur de votre voiture qui, même si elle ne vous protégera pas de possibles branchages et autres objets, sera toujours plus sûre que l'extérieur. Aux USA, par contre, il est conseillé de sortir du véhicule et de se réfugier par exemple dans un fossé car les autos sont souvent soulevées par les vents et projetées à plusieurs centaines de mètres. (ca)



Voilà encore deux passages qui ne me font pas sourire Suspect

Je suis le premier surpris à ce que l'on parle encore de tornade pour Ciney alors que même l'IRM a démenti cette affirmation!

Ensuite, on est bien d'accord que la Belgique n'a rien à voir avec les States mais dire que l'on aura jamais une tornade d'une forte puissance, c'est ne pas connaître l'histoire de ces phénomènes chez nous!


Sinon, pour en revenir au point soulevé par Cyril, en fait, si on la chance de voir la tornade arriver, le mieux est de se mettre rapidement au centre de la maison ou dans sa cave car de toute façon, fenêtre ouverte ou pas, une tornade même faible n'en a cure et se fera un plaisir de l'ouvrir elle même
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.belgorage.com/
Phil
Admin
Admin
avatar

Masculin
Scorpion Chat
Nombre de messages : 13290
Age : 53
Localisation : Esquelbecq Nord de la France
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: Re: Prévention   Sam 28 Mai - 19:53

Merci pour ton intervention Jean-Yves, cet article est trop général à mon goût, réagir face à une tornade F0 ou F1 n'est pas la même chose que face à une F4 ou F5.
De plus, quand vous êtes vraiment en situation de danger de mort, vous penserez à survivre en oubliant tous les détails du manuel de survie Laughing .
Enfin, on oublie Hautmont dans l'histoire, qui est à "deux pas" de la Belgique...

_________________
www.yserphoto.com
Ma page Facebook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.yserphoto.com
Jean-Yves
partenaire
partenaire


Masculin
Gémeaux Tigre
Nombre de messages : 559
Age : 43
Localisation : Tournai Belgique
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Prévention   Dim 29 Mai - 6:53

Tout à fait Phil, il serait temps que certains médias se renseignent convenablement avant de poster un sujet quel qu'il soit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.belgorage.com/
misteph62
membre indispensable
membre indispensable
avatar

Masculin
Vierge Serpent
Nombre de messages : 731
Age : 39
Localisation : Cap Blanc-Nez
Date d'inscription : 08/03/2011

MessageSujet: Re: Prévention   Dim 29 Mai - 22:06

Pour avoir vécu l'EF2 de 2006 à Arques (grosse EF1 au passage par chez moi, dans mon jardin), je peux vous affirmer que même avec ce niveau de vent là, on n'est pas du tout à l'abri dans une voiture. Les vents sont extrêmement violents (de l'ordre de 150 à 200 km/h) et les projectiles volent avec une violence folle !

Pour les tornades supérieures EF3, EF4 ,..., dans une voiture ou une maison, nul n'est à l'abri de toute façon. Cependant, nous n'avons pas les mêmes constructions qu'aux USA, elles résistent bien mieux aux vents... Sauf qu'à EF4 (Haumont), murs en brique ou pas, la maison est rasée.

Bref, en cas de tornade, heureusement c'est extrêmement rare, il n'y a qu'une chose à faire, suivre son instinct : se planquer chez soi au RDC si possible et loin des fenêtres (éclats de verre), sinon, si on est dehors, se planquer dans un fossé ou fuir en voiture...

Au delà des tornades, qui autant le dire, on n'a quasiment aucune chance d'en connaître une dans notre vie (j'ai eu cette chance malgré tout ^^), question vent le danger principal des orages ce sont les microrafales et macrorafales, plus fréquentes et souvent violentes également. De plus, contrairement aux tornades qu'on a le temps de sentir venir (le phénomène s'annonce 1 à 2mn avant de frapper par une augmentation progressive du vent), ces rafales interviennent très brutalement. Un oeil averti saura identifier le risque à la forme de l'arcus précédent l'orage (de nuit c'est difficile) si ce dernier à beaucoup de "dents", la rafale a de fortes chances d'être violente.

Bref, quand on chasse, prudence quand on est face à l'orage : un arcus déchiqueté et à l'aspect très menaçant (ne parlons pas d'un nuage mur ou d'un mésocyclone encore pires annonciateurs), il vaut mieux ne pas tenter le diable à rester sous lui pour la photo. Le risque est rare, mais en allant droit face au phénomène on l'augmente.

A+!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysages-en-nord.com
Jean-Yves
partenaire
partenaire


Masculin
Gémeaux Tigre
Nombre de messages : 559
Age : 43
Localisation : Tournai Belgique
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Prévention   Ven 3 Juin - 7:48

Merci pour ces précisions Mickaël Wink

J'apporterais toutefois quelques petits détails supplémentaires

Concernant les tornades, on constate souvent (chez nous en tout cas) que celles-ci sont précédées d'un rideau de pluies, voir parfois de la grêle ce qui empêche de les voir arriver car souvent, les tornades apparaissent dans des conditions ou l'humidité de l'air est élevée et la base des nuages très basse. Disons que le bruit d'une tornade est assez particulier mais bon, avec l'orage au dessus, celui-ci est vite mélangé.

Tu as raison lorsque tu parles d'un danger plus important venant des rafales descendantes. En Belgique, neuf fois sur dix, les dégâts dus au vent sont imputables à ces phénomènes. Les rafales descendantes sont d'ailleurs souvent "mélangées" au front de rafales qui les précédent. Pour espérer avoir une quelconque indication, Mickaël a raison de parler de l'aspect de l'arcus mais parfois, celui-ci peut être impressionnant et rien ne se passe ou au contraire, l'arcus semble banal et une puissante rafale descendante le suit. Bref, il n'y a pas de situation type et chacun doit être prudent lorsqu'un risque d'orages violents est annoncé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.belgorage.com/
Phil
Admin
Admin
avatar

Masculin
Scorpion Chat
Nombre de messages : 13290
Age : 53
Localisation : Esquelbecq Nord de la France
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: Re: Prévention   Ven 3 Juin - 7:57

Je ne suis pas un spécialiste en rafales descendantes, mais par contre, j'ai déjà fait face à plusieurs arcus d'aspect très menaçant (à dents notamment).
A leur arrivée sur ma position, il n'y a rien eu d'extraordinaire (tant mieux pour moi), sauf visuellement où le spectacle était magnifique, donc en effet Jean-Yves, méfions nous des règles toutes établies et soyons prudents dans tous les cas de phénomènes orageux, ça sera plus sage je pense.

_________________
www.yserphoto.com
Ma page Facebook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.yserphoto.com
misteph62
membre indispensable
membre indispensable
avatar

Masculin
Vierge Serpent
Nombre de messages : 731
Age : 39
Localisation : Cap Blanc-Nez
Date d'inscription : 08/03/2011

MessageSujet: Re: Prévention   Ven 3 Juin - 16:03

Jean-Yves a écrit:
Merci pour ces précisions Mickaël Wink

J'apporterais toutefois quelques petits détails supplémentaires

Concernant les tornades, on constate souvent (chez nous en tout cas) que celles-ci sont précédées d'un rideau de pluies, voir parfois de la grêle ce qui empêche de les voir arriver car souvent, les tornades apparaissent dans des conditions ou l'humidité de l'air est élevée et la base des nuages très basse. Disons que le bruit d'une tornade est assez particulier mais bon, avec l'orage au dessus, celui-ci est vite mélangé.

Avant l'arrivée de la tornade, il s'est passé un temps assez long (1 à 2minutes) où le vent a augmenté progressivement et constamment de puissance, ceci sous le rideau de pluie (pluie qui était extrêmement intense). D'ailleurs, c'était stupéfiant de voir que toute la pluie tombait à l'horizontal et les végétaux au sol (genre graminées, petits arbustes) étaient couchés en permanence pendant ce laps de temps. Ca n'est pas comme une tempête où il y a des poses entre les rafales, là le vent est constant et progressivement de plus en plus fort. C'est vraiment une particularité que je n'ai connu qu'à cet événement là. Par contre, après le passage le plus intense (et les dégâts), le calme revient très vite, c'est l'affaire de quelques secondes.

Et pour comparer, en janvier 2007 (3 mois après la tornade), la région essuyait la plus violente tempête depuis plus de 10 ans avec 11 beaufort pendant toute l'après-midi (140 km/h en rafales sur l'Audomarois). J'ai pu comparer les effets du vent entre cette violente tempête et la tornade, la tornade était largement au-dessus au niveau de la puissance et l'intensité des vents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysages-en-nord.com
Jean-Yves
partenaire
partenaire


Masculin
Gémeaux Tigre
Nombre de messages : 559
Age : 43
Localisation : Tournai Belgique
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Prévention   Ven 3 Juin - 19:44

Ah mais je ne dis pas le contraire Mickaël Wink

Dans certains cas, le rideau de pluies est moins marqué et des témoins ont pu voir arriver la tornade (comme celle du 14 aout 1999 à Tournai par exemple). D'autres exemples où les gens ont totalement été surpris sont également légions Wink

Il est possible que la tornade d'Arques était issue d'une ligne de grains et à l'arrière du front de rafales ou d'une rafale descendante, mais bon, je ne connais pas le contexte météorologique qui a amené à cette tornade qui, je le comprends, t'as certainement bien marqué
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.belgorage.com/
misteph62
membre indispensable
membre indispensable
avatar

Masculin
Vierge Serpent
Nombre de messages : 731
Age : 39
Localisation : Cap Blanc-Nez
Date d'inscription : 08/03/2011

MessageSujet: Re: Prévention   Ven 3 Juin - 22:12

Salut,
j'apportai juste un complément de témoignage, j'avais bien compris qu'il n'y avait pas de contradiction dans tes propos. Chaque cas est différent, effectivement. Wink

Pour Arques, il y a bel et bien eu un front de rafale précédant la tornade, je l'ai observé sur place le lendemain en observant les dégâts (ca fait perpet que je dois envoyer le complément de signalement à keraunos d'ailleurs et j'oublie tout le temps^^).

Je pense juste que l'on ne peut pas être surpris de l'arrivée d'une tornade si on est déjà éduqué à ce risque (le vent et le bruit sont remarquables au sens propre).
Par contre, pour des néophytes, les gens "communs", ils ne feront pas attention au vent qui augmente car "c'est courant les rafales sous les orages." Le danger est là, et c'est dans ce cas que les tornades surprennent totalement les gens (encore plus quand ça arrive la nuit, bien sûr).

Bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysages-en-nord.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prévention   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prévention
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prévention routière.
» Coffret "la prévention routière"
» Maureen Louys : Campagne "Prévention Sida" 2007
» Prévention routière
» prévention routière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nature et orages Nord Pas-de-Calais Picardie et Belgique :: LES ORAGES :: La connaissance des orages-
Sauter vers: