De nombreux sujets avec photos concernant la nature et les orages
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chasseurs d'orages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Chris
Admin
Admin
avatar

Masculin
Cancer Coq
Nombre de messages : 45865
Age : 60
Localisation : Linselles (59)
Date d'inscription : 19/02/2007

MessageSujet: Chasseurs d'orages   Dim 4 Juil - 11:40

Le Progrès


C'est l'ouverture de la saison pour les chasseurs d'orages


publié le 04.07.2010 04h00



Deux voisins de Miéry, photographes (amateur et professionnel) ont eu le coup de foudre pour les orages. Depuis, ils parcourent le département pour immortaliser les éclairs. Avec l'été s'ouvre leur saison favorite

Vous avez peut-être eu l'occasion de croiser, sur les routes du département, un drôle de véhicule utilitaire équipé de capteurs, radars et girouette de station météo flanquée d'une photo d'orage. C'est le véhicule de traque officiel des « chasseurs » d'orages jurassiens, digne des engins de chasseurs de tornades, et ses 40 000 kilomètres annuels au compteur. À bord, deux amis photographes passionnés : Jean-Baptiste Mérillot, 32 ans, professionnel, et Pascal Pichon, 41 ans, amateur. Depuis 2003, ils parcourent inlassablement le Jura pour immortaliser les orages et leurs éclairs.

Et, dans le département, il y a de quoi faire : « Le Jura est situé à un point stratégique pour la formation des orages, entre la Bresse, la région Rhône-Alpes, la Suisse et les Vosges. La morphologie de la région, avec ses plaines, ses différents plateaux, ses montagnes, le fort taux d'humidité ainsi que des différences de températures importantes entre le bas et le haut sont les éléments-clés d'une activité orageuse relativement constante, parfois même durant les longs mois d'hiver » explique Jean-Baptiste.

Les deux acolytes, qui se sont rencontrés en 2003 en devenant voisins à Miéry, dans le Triangle d'Or, se sont petit à petit équipés et documentés pour devenir de véritables spécialistes des activités électriques, côté photo comme météo. « La précision n'est pas énorme mais le radar nous permet de faire des pronostics sur la trajectoire de l'orage et de déterminer les points d'impact dans un rayon de 600 kilomètres ; on se positionne en avant et on attend qu'il nous passe dessus. »

Les chasseurs d'orages ont lancé il y a un an un site Internet pour partager leur passion, leurs connaissances en la matière et créer une communauté de passionnés. Une vingtaine a répondu à l'appel et tous partent désormais « chasser » ensemble. « On s'est rendus compte que de plus en plus de gens ont de bons appareils photo et sont en demande d'apprendre la technique », poursuit Jean-Baptiste, qui vend aussi ses clichés pour des livres, des magazines et des tirages d'art.

Avec Pascal, ils viennent de publier un premier livre (« Jura intemporel ») et ont des projets plein la tête : « On voudrait aller encore plus loin, faire des expos, des conférences, des formations et créer un festival. » Mais surtout sortir une vraie encyclopédie de l'orage, « le plus complet possible pour ceux qui n'y connaissent rien, du fonctionnement de l'orage au bricolage et astuces, qui serait traduit en plusieurs langues et utilisable pour n'importe quel coin de la planète, avec les spécialistes français et Météo France. »

En France, les chasseurs d'orages se comptent sur les doigts d'une main : « Beaucoup ne font que les photographier, pas nous. Chasser les orages, ça ne se passe pas en attendant à la fenêtre ! »

Site : www.jura-orage.com

> Repérer un orage

Pour qu'un orage ait lieu, il faut plusieurs paramètres : de la chaleur au sol, de l'humidité et une température plus froide en altitude. Il existe, les jours de grande chaleur, un signe positif de possibilité de formation orageuse : les traces que laissent les avions dans le ciel. Si les traces sont visibles, c'est que de l'air très froid (jusqu'à - 50 °C) existe en altitude, donc qu'il y a condensation de la chaleur dégagée par les réacteurs, donc également de l'humidité qui remonte du sol grâce à l'air chaud, plus léger que l'air froid. Un seul nuage est capable de donner un orage : le cumulo-nimbus (gros nuage d'un blanc éclatant en forme de chou-fleur).

Il peut culminer sous nos contrées à plus de 12 km.

> Se mettre en place

Rien ne sert de vouloir aller au plus près, une distance de 50 à 100 km du nuage est amplement suffisante pour réaliser de belles photos, sans se retrouver sous la pluie.

> Choisir son matériel

Pour réussir des photos d'éclairs, le mieux est de disposer d'un appareil Reflex avec une télécommande, sur un solide trépied. Des poses de 15 à 30 secondes en rafale (télécommande bloquée), entre 100 et 200 iso à f8, permettent de réaliser de jolis clichés d'éclairs. Faire des essais avec différents objectifs et différents réglages.

> Jouer la sécurité

Ne pas rester sur un point culminant hors de sa voiture, fenêtres fermées.

les trucs des pros

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Admin
Admin
avatar

Masculin
Scorpion Chat
Nombre de messages : 13318
Age : 53
Localisation : Esquelbecq Nord de la France
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: Re: Chasseurs d'orages   Dim 4 Juil - 19:24

intéressant, merci Chris, mais restons modestes face à la nature

_________________
www.yserphoto.com
Ma page Facebook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.yserphoto.com
Chris
Admin
Admin
avatar

Masculin
Cancer Coq
Nombre de messages : 45865
Age : 60
Localisation : Linselles (59)
Date d'inscription : 19/02/2007

MessageSujet: Re: Chasseurs d'orages   Dim 4 Juil - 20:46

Tout à fait Phil ! Je mettrais ici les articles sur les chasseurs d'orages des différentes régions.

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico 17/69
membre indispensable
membre indispensable


Masculin
Nombre de messages : 640
Localisation : Villeurbanne (Rhône)
Date d'inscription : 20/02/2007

MessageSujet: Re: Chasseurs d'orages   Dim 11 Juil - 8:08

Toujours sympa ce genre d'article, je ne connaissais pas ces deux chasseurs jurassiens et leur équipement.
Bonne idée aussi de consacrer ce topic aux articles de ce genre. Il en paraît assez régulièrement ce qui est bon signe pour la promotion de l'activité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris
Admin
Admin
avatar

Masculin
Cancer Coq
Nombre de messages : 45865
Age : 60
Localisation : Linselles (59)
Date d'inscription : 19/02/2007

MessageSujet: Re: Chasseurs d'orages   Dim 11 Juil - 10:33

Merci Nico de me lire

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris
Admin
Admin
avatar

Masculin
Cancer Coq
Nombre de messages : 45865
Age : 60
Localisation : Linselles (59)
Date d'inscription : 19/02/2007

MessageSujet: Re: Chasseurs d'orages   Jeu 26 Aoû - 11:17

Journal La Revue


Au cœur de la tempête



Mardi 24 août 2010


STÉPHANE DÉCARIE


Si la majorité des gens fuient les orages, Stéphane Décarie adore les poursuivre. Braver la tempête et l'immortaliser sur images, voilà ce qui passionne ce chasseur d'orages de Terrebonne, qui a accepté de se confier au journal La Revue.

Du plus loin qu'il se souvienne, Stéphane Décarie a toujours été fasciné par les orages. «Lorsque j'avais six ans, un éclair a frappé le sol à quelques pieds de moi et depuis ce temps, je me passionne pour les phénomènes météorologiques. À l'école, quand les professeurs nous demandaient de nous éloigner de la fenêtre quand il faisait tempête, j'aimais soulever les rideaux et jeter un coup d'œil à l'extérieur. Ça m'a toujours plu, et cette passion s'est amplifiée avec le temps», confie M. Décarie.

C'est d'ailleurs cette fascination grandissante qui lui a donné le goût de devenir chasseur d'orages, il y a environ trois ans. Photographe amateur, l'homme de Terrebonne avait alors décidé de joindre ses deux passions et d'immortaliser les phénomènes météorologiques sur images. «À ce moment, je croyais être l'un des seuls à pratiquer ce passe-temps au Québec, mais rapidement, j'ai découvert l'Association des chasseurs d'orages, puis divers outils et forums qui m'ont aidé à gagner en efficacité», poursuit le photographe.

Suivre son instinct

Évidemment, être un chasseur d'orages nécessite d'être bien équipé. Pour prendre des photos de bonne qualité, M. Décarie possède donc une radio météo, une station météo, un appareil photo et un ordinateur portable. De cette façon, il peut connaître les conditions météorologiques en tout temps et être au bon endroit, au bon moment. Outre ces outils, l'homme de Terrebonne se fie également à ses connaissances des phénomènes météorologiques. «Il s'agit de porter attention au vent, à l'humidité, aux nuages, et plus encore. Normalement, mes instincts me mènent au bon endroit», raconte-t-il.

Étant sur place lors des grandes tempêtes, l'homme n'hésite pas non plus à agir à titre d'observateur volontaire pour Environnement Canada. «Lorsque la tempête fait rage dans la région, je contacte l'organisation afin de lui donner la vitesse du vent, la grosseur des grêlons et plusieurs autres informations. Cela lui permet de mieux ajuster ses prévisions météorologiques.»

De faibles risques

Questionné sur les risques inhérents à la pratique d'un tel passe-temps, le chasseur d'orages confirme qu'il doit effectivement prendre des précautions quand il décide de braver la tempête. Par exemple, il possède une bonne paire de souliers et se tient loin des arbres. «Tant que je ne touche pas à du métal, que je m'éloigne du bois mouillé et que je fuis les hauteurs, il n'y a pas de problème», ajoute-t-il.

Malgré ces précautions, il arrive parfois qu'il ne se sente pas en sécurité. Dans ces moments, il se dépêche de monter dans son camion et de prendre ses photos de l'intérieur de son véhicule.

De père en fille

Après trois ans de chasse, M. Décarie confie être toujours aussi passionné. Il aimerait d'ailleurs s'offrir un séjour aux États-Unis où il pourrait prendre des photographies de phénomènes météorologiques d'ampleur tels que des tornades. Il souhaite également mieux s'équiper au cours des années à venir.

Sa fascination est telle qu'il a transmis sa passion à sa fille de sept ans, Emy, qui l'accompagne parfois dans ses périples. Munie de son appareil photo, elle immortalise les orages et est en voie de devenir elle aussi une véritable chasseuse d'orages.

Pour de plus amples informations sur la passion de Stéphane Décarie, il est possible de visiter son blogue au www.stephanedecarie.blogspot.com. Ceux qui souhaitent en savoir davantage sur l'Association des chasseurs d'orages peuvent également le faire au www.chasseurs-orages.org.



_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Admin
Admin
avatar

Masculin
Scorpion Chat
Nombre de messages : 13318
Age : 53
Localisation : Esquelbecq Nord de la France
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: Re: Chasseurs d'orages   Jeu 26 Aoû - 11:41

De plus en plus de chasseurs d'orages en France et au Canada également semble-t-il, il serait bien de développer une mise en commun des connaissances, afin de ne pas se contenter de mettre en valeur ses propres trophées, ce qui n'est pas mauvais en soi, mais toute cette culture de la chasse d'orage qui se concrétise mérite d'aller plus loin dans le partage de cette passion, comme certains le font déjà évidemment, je ne suis pas le seul à rechercher ce besoin de se tourner vers les autres, que ce soit vers d'autres chasseurs ou le public.

_________________
www.yserphoto.com
Ma page Facebook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.yserphoto.com
Chris
Admin
Admin
avatar

Masculin
Cancer Coq
Nombre de messages : 45865
Age : 60
Localisation : Linselles (59)
Date d'inscription : 19/02/2007

MessageSujet: Re: Chasseurs d'orages   Jeu 26 Aoû - 11:45

Ce ne serait pas une mauvaise chose en soi Phil, à condition qu'il y ait un total respect et non une concurrence acharnée à l'instar des chasseurs de tornades aux États-Unis. Rolling Eyes

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Admin
Admin
avatar

Masculin
Scorpion Chat
Nombre de messages : 13318
Age : 53
Localisation : Esquelbecq Nord de la France
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: Re: Chasseurs d'orages   Jeu 26 Aoû - 11:52

J'attends de voir l'évolution dans les années à venir, mais cette surconsommation de clichés, de chasses, risque d'aboutir une saturation, une lassitude, une banalité, mais j'attends de voir, je me trompe peut-être...
Je ne suis pas vraiment optimiste, pour tout vous dire...

_________________
www.yserphoto.com
Ma page Facebook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.yserphoto.com
Chris
Admin
Admin
avatar

Masculin
Cancer Coq
Nombre de messages : 45865
Age : 60
Localisation : Linselles (59)
Date d'inscription : 19/02/2007

MessageSujet: Re: Chasseurs d'orages   Mar 31 Aoû - 16:09

Sud Ouest



31 août 2010 06h00 |


Il a chassé l'orage



Conducteur d'engins de travaux à Chartres, en Eure-et-Loir, Xavier Delorme a profité de ses deux semaines de congés à La Palmyre pour assouvir sa passion de toujours : chasser l'orage. Appareil photo en bandoulière, l'homme s'est rendu au port pour immortaliser les cellules orageuses qui ont fait trembler le quartier, de minuit le samedi 21 août à 6 heures du matin le dimanche 22 (1).

Xavier Delorme développe un intérêt pour les phénomènes météorologiques dès son plus jeune âge. « À 6-8 ans, je faisais déjà des relevés quotidiens, se souvient-il. À 12 ans, je me suis tourné vers le côté extrême : les tempêtes. Mon père m'a prêté son Reflex et, à 17 ans, j'ai commencé la « chasse ». La vie de chasseur d'orages n'est pas de tout repos. D'avril à mi-septembre, Xavier Delorme est à l'affût du moindre signe de conditions orageuses. Quand il a flairé sa proie, il se lance à sa poursuite, sur les routes de la région Centre, de l'Eure, de l'Yonne et même de la Charente-Maritime où il passe ses vacances depuis 2000. « Je fais 13 à 15 sorties par an. Une fois j'ai suivi l'orage sur 700 kilomètres, de 17 heures à 5 heures du matin ! »


La foudre a frappé à 100 m


Dans la soirée du samedi 21 août, l'orage l'a surpris. « Je ne l'attendais que le lendemain », confie Xavier Delorme, qui se baladait sur le port pour faire du repérage. « J'ai assisté à plusieurs vagues successives, visibles sur l'horizon de l'océan. Il était très esthétique : les foudres n'étaient pas cachées par le rideau de pluie. »

Mais, dans sa recherche de la meilleure composition, le chasseur oublie parfois qu'il peut aussi être chassé. « Je venais de m'abriter quand la foudre est tombée à 100 mètres, dans la Baie de Bonne Anse. Toute ma voiture a vibré. » Le photographe confie avoir eu une petite montée d'adrénaline. Juste quelques secondes avant de retourner sous l'orage.

(1) Toutes les photos sont sur www.xavier-delorme.book.fr

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris
Admin
Admin
avatar

Masculin
Cancer Coq
Nombre de messages : 45865
Age : 60
Localisation : Linselles (59)
Date d'inscription : 19/02/2007

MessageSujet: Re: Chasseurs d'orages   Mar 7 Sep - 14:36

Le Progrès

Pour les photographes, l'orage n'a pas que des défauts…

publié le 07.09.2010 04h00




Si les orages font craindre inondations, récoltes perdues voire drames, ils font aussi le bonheur des photographes passionnés. Comme Jean-Luc Maréchal

« La dernière fois, quand les orages ont éclaté, j'étais chez des amis, coincé, je trépignais… » Quand les viticulteurs du Bugey touchaient du bois, que les habitants de la Dombes sortaient les serpillières, Jean-Luc Maréchal, lui trépignait. Car s'il gère un garage dans le Revermont, sa passion est ailleurs. La photographie.

Surtout, quand le ciel tonne, que les nuages s'accumulent offrant un ciel de peintre. Lui essaye d'immortaliser ces moments d'exception avec son appareil.

La saison des orages, comme l'hiver, sa nature gelée et surtout l'automne qu'il affectionne, sont pour lui des moments où son reflex est toujours à portée de main.

Il ne se définit pas comme un chasseur d'orages pour autant. Mais il les côtoie, pour faire de l'éclair « made in Bresse» et les placer sur son site internet.

« Il y a des passionnés, des fous furieux qui sont capables de faire 500 kilomètres pour les photographier. Moi, les orages, je les attends ». Non loin de chez lui, il est vrai, au Mont-July à Ceyzériat, qui serait selon les spécialistes, avec le Mont Salève au-dessus de Genève, le meilleur spot pour le genre. Il en est un habitué. « Ces soirs-là, on se retrouve entre « chasseurs », photographes amateurs ou simples spectateurs. C'est un site extraordinaire, on a un angle à 180 degrés. Parce que pour apprécier un orage, il ne faut pas être dessous. Là on peut observer Bourg, mais aussi Lyon, le Beaujolais… ».

Pour être là, à l'instant « I », Jean-Luc observe les radars sur les sites météo. Puis il file. « J'ai parfois eu la trouille et dit à ma fille Fiona qui m'accompagne souvent de s'accroupir, de se réfugier dans la voiture. Mais le mieux, c'est quand il ne pleut pas ». Il avoue d'ailleurs qu'il préfère l'avant ou l'après orage, les ambiances plutôt que les éclairs, les levers ou les couchers de soleil, la brume sur les étangs.

Si on la traverse aujourd'hui, pour lui, cette saison des orages est plutôt moyenne. « Normalement, elle commence en avril et se termine en octobre. Elle n'a débuté qu'à la mi-juin. Mon plus grand regret est d'avoir loupé celui du 24 décembre, exceptionnel. » Encore la faute à une histoire de rendez-vous familial. Mais là, il est prêt. Les fortes chaleurs de cette fin de semaine et les orages qui vont avec feront au moins quelques heureux. Comme lui.

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris
Admin
Admin
avatar

Masculin
Cancer Coq
Nombre de messages : 45865
Age : 60
Localisation : Linselles (59)
Date d'inscription : 19/02/2007

MessageSujet: Re: Chasseurs d'orages   Dim 5 Juin - 18:45

France 3


Publié le 05/06/2011 | 18:14


Chasseurs d'orages


Le nez dans les nuages, Olivier et Damien ont une passion commune : les orages. Ils les guettent pour les photographier

Ils sont une quinzaine dans la région Centre à partager cet intérêt pour ce phénomène atmosphérique.

C'est la composition des nuages qui leur permet de repérer les orages. Pour les localiser plus précisément, ils sont reliés par téléphone à un autre membre de l'équipe qui suit l'avancement des pics orageux sur ordinateur

Cette activité demande beaucoup de précautions comme ne pas se mettre sur un point haut, sous un arbre, éviter les lignes à haute tension et, par sécurité, ne pas partir seul.


Vidéo


http://centre.france3.fr/info/chasseurs-d-orages-69076832.html?onglet=videos&id-video=000271286_CAPP_Chasseursdorages_050620111800_Au

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Admin
Admin
avatar

Masculin
Scorpion Chat
Nombre de messages : 13318
Age : 53
Localisation : Esquelbecq Nord de la France
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: Re: Chasseurs d'orages   Dim 5 Juin - 19:27

dommage, on n'a pas les noms des chasseurs, assez classique le reportage mais intéressant tout de même

_________________
www.yserphoto.com
Ma page Facebook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.yserphoto.com
Chris
Admin
Admin
avatar

Masculin
Cancer Coq
Nombre de messages : 45865
Age : 60
Localisation : Linselles (59)
Date d'inscription : 19/02/2007

MessageSujet: Re: Chasseurs d'orages   Jeu 7 Juil - 17:01

Comment suivre les orages ?

Par Europe1.fr

Publié le 7 juillet 2011 à 12h17 Mis à jour le 7 juillet 2011 à 12h17


Chasseurs de foudre, amateurs d'orages, suivez-les à la trace sur Internet.

Vous êtes fasciné par les éclairs ? Subjugués par les grondements de tonnerre ? Bref, vous vous sentez l’âme d’un chasseur d’orage mais vous n’avez pas envie de passer votre soirée sous la pluie ? Rangez les bottes au placard et suivez les orages depuis votre ordinateur.

Suivi en temps réel

Plusieurs sites proposent de suivre en temps réel l’impact de la foudre. Le site chasseurs-orages, tenu par des passionnés propose une carte actualisée en quasi temps-réel. D’autres cartes sont disponibles, notamment sur le site chasseurdefoudre46 ou sur meteo.region-nord.

Des satellites repèrent les images tandis que les impacts de foudre sont détectés à plusieurs centaines de kilomètres à la ronde par des "bolteks", des petits appareils implantés un peu partout en France.
Un minute par minute des orages

Plus complet encore, le site de l’Observatoire - indépendant - des Tornades et des Orages Violents. Intitulé Keraunos, en hommage au personnage mythologique Ptolémée Kéraunos, dit "la Foudre", le site propose un minute par minute des orages sur la France.

Chasseur d’orage, c’est un véritable sacerdoce. Nombreux sont les passionnés à publier sur Internet d’impressionnantes photos d’orages et de foudres, sur natureinsolite ou orages-07.

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Admin
Admin
avatar

Masculin
Scorpion Chat
Nombre de messages : 13318
Age : 53
Localisation : Esquelbecq Nord de la France
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: Re: Chasseurs d'orages   Jeu 7 Juil - 17:27

la chasse d'orages prend des allures officielles, c'est bien cheers

_________________
www.yserphoto.com
Ma page Facebook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.yserphoto.com
Jean-Yves
partenaire
partenaire


Masculin
Gémeaux Tigre
Nombre de messages : 559
Age : 43
Localisation : Tournai Belgique
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Chasseurs d'orages   Ven 8 Juil - 7:49

Il est clair que ces derniers temps, les chasseurs d'orages ont le vent en poupe (heu, je veux dire la foudre en poupe Laughing ) et comme le dit Phil, cela commence à devenir plus "sérieux" même si les clichés habituels concernant les passionnés ont beaucoup de mal à se résorber
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.belgorage.com/
Phil
Admin
Admin
avatar

Masculin
Scorpion Chat
Nombre de messages : 13318
Age : 53
Localisation : Esquelbecq Nord de la France
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: Re: Chasseurs d'orages   Ven 8 Juil - 9:40

Le débat est intéressant Jean-Yves, mais je ne comprends bien le sens de ta dernière phrase scratch , tu veux dire qu'on reste souvent dans des clichés classiques de foudre, si c'est cela, c'est bien mon avis également.

_________________
www.yserphoto.com
Ma page Facebook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.yserphoto.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chasseurs d'orages   Ven 8 Juil - 9:54

Je pense que Jean-Yves parle de l'image que les passionnés donnent d'eux...
Revenir en haut Aller en bas
Phil
Admin
Admin
avatar

Masculin
Scorpion Chat
Nombre de messages : 13318
Age : 53
Localisation : Esquelbecq Nord de la France
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: Re: Chasseurs d'orages   Ven 8 Juil - 9:56

ah ok je pensais clichés dans le sens photos, bon je suis hors sujet, j'ai pas mon BAC

_________________
www.yserphoto.com
Ma page Facebook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.yserphoto.com
Chris
Admin
Admin
avatar

Masculin
Cancer Coq
Nombre de messages : 45865
Age : 60
Localisation : Linselles (59)
Date d'inscription : 19/02/2007

MessageSujet: Re: Chasseurs d'orages   Ven 8 Juil - 11:02

Euh .......... j'étais parti dans le même sens que Phil . Pas bien réveillé !

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chasseurs d'orages   Sam 9 Juil - 1:06

Phil a écrit:
la chasse d'orages prend des allures officielles, c'est bien cheers

C'est bien que ça se démocratise.
Malheureusement, je me rend compte que ça se démocratise trop à mon goût. Dans le sens, où il y a de plus en plus de monde qui se contente d'avoir sa propre photo d'orage, surement pour se fierté, ... Ok d'accord, je suis pour le fait qu'il y ai de plus en plus de monde qui se passionne, et qui parcours des kilomètres de routes à la recherche de la foudre.
Mais depuis quelques temps, on voit apparaitre des petits groupes de personnes se réunissant, sous forme de "Collectif"...

(--Alors déjà, pour qu'il n'y ai pas quiproquo, je n'ai absolument rien contre votre collectif-- Wink )

Certains n'ont qu'un but de "vantardise"!
- "Je suis le meilleur, je fais les meilleurs photos, j'ai toujours les meilleurs orages, et personne ne m'arrive à la cheville".

Franchement, ce genre de réaction me répugne, et épargnez moi l'expression! Mais où est l'aspect premier de la chasse aux orages? - Le plaisir de se retrouver devant des cieux électriques, et immortaliser l'instant - Maintenant, on se retrouve dans une sorte de "concours" où chacun veut gagner... C'est une compétition quoi!
C'est bien simple (je ne vais pas citer de pseudo, ni de prénom), mais comparez certains topics de récit orageux (notamment sur IC). Vous verrez que le passionnée "lambda" qui se fait tout petit, n'arrive même à obtenir autant de message à son topic, qu'ici il peut en avoir pour le même topic.

Franchement, je ne laisse même pas encore quelques années avant que la chasse aux orages soit devenu une pratique commune, courante, et banale du paysage photographique et météorologique.

Moi ça ne me donne même plus envie de partager ce que je vis pendant ces chasses orageuses. A quoi bon? Je préfère 100% garder tout pour moi, me sentir satisfait de ce que j'ai vécu (où juste partager à une minorités de personnes qui m'entourent autour de cette passion).



Jean-Yves a écrit:
Il est clair que ces derniers temps, les chasseurs d'orages ont le vent en poupe (heu, je veux dire la foudre en poupe Laughing ) et comme le dit Phil, cela commence à devenir plus "sérieux" même si les clichés habituels concernant les passionnés ont beaucoup de mal à se résorber

Pour ce qui est des clichés, oui, un mec arrêté dans un chemin en pleine nuit c'est louche. Quelqu'un dehors à 3h du mat' tournant pour trouver un point de vue, oui c'est louche. Un groupe de personne dans un champ en pleine nuit, oui c'est louche...

Tiens, me vient une anecdote, pas si ancienne que ça... Début Juin, j'étais au nord de Reims sur les coups de 23h30. La voiture en plein milieu d'un chemin, et là, un agriculteur passant avec son tracteur... Arf, faut bouger la voiture, bon bah pas de souci... Jusqu'à ce que l'on décide de partir de notre point de vue. Et là, on démarre, une voiture arrive, ... ou plutôt un fourgonnette avec un joli marquage "GENDARMERIE" Suspect Suspect Suspect Bah oui, deux personnes dans un chemin à 23h c'est louche.
Bien évidement, je n'ai pas cru une seconde à l'explication des fonctionnaires de l’État :

- "Vous savez, on a juste vu de la lumière, alors on est venu !".

A la vitesse où ils ont déboulé devant nous, c'était plutôt pour essayer de nous prendre en "flag", car le mec avec son tracteur, à certainement dû penser à autres choses qu'à la chasse aux orages.

Rolling Eyes

Sur le coup, ça m'a fait marrer,... mais au final en y repensant bien, on nous prend pour des fou quand même. Alors maintenant, quand il fait nuit et que je suis sur le bord d'une route, j'ai toujours cette crainte que ça recommence. Et à mon avis, si vous tombez sur la brigade du coin, avec des gens un peu ***, ***; je pense que ça peut mal se finir. Enfin bref,...
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Yves
partenaire
partenaire


Masculin
Gémeaux Tigre
Nombre de messages : 559
Age : 43
Localisation : Tournai Belgique
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Chasseurs d'orages   Sam 9 Juil - 6:34

Cela devient en effet une sorte d'effet "de mode" mais par contre, je trouve bien que plus de personnes se lancent dans l'aventure (cela me concerne d'ailleurs) mais ce que je trouve malsain comme Flo, c'est cette recherche à tout prix d'une reconnaissance qui n'a pas lieu d'être. En effet, le plus important reste à mon sens le plaisir d'avoir observé (ou essuyé un orage) car c'est tout de même lui qui reste le centre d'intérêt.

Par contre, lorsque je parlais de clichés, je voulais dire de l'image que les chasseurs d'orages véhiculent encore vis à vis du grand public, c'est à dire des gens bizarre qui passent leur temps à pourchasser un orage, grosso modo, des gens qui n'ont rien d'autre à faire de leur temps libre en prenant une photo ou en filmant en criant "yahoo" ou "mon dieu"

Hors, les orages méritent bien plus que cela et heureusement, certains collectifs et chasseurs véhiculent une image autrement plus sérieuse et surtout plus utile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.belgorage.com/
Phil
Admin
Admin
avatar

Masculin
Scorpion Chat
Nombre de messages : 13318
Age : 53
Localisation : Esquelbecq Nord de la France
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: Re: Chasseurs d'orages   Sam 9 Juil - 10:05

Intéressant ce débat, mais je ne peux y répondre en deux mots car plusieurs aspects y sont abordés.
C'est certain qu'il y a parfois un côté narcissique dans la présentation de photos d'éclairs sur le net, mais si la traque n'est motivée que par cela, elle s'éteindra d'elle-même assez rapidement, la véritable passion de la foudre et de la nature en général sera un moteur qui permettra de poursuivre cela sur des années.
Il y a aussi certains forums que j'évite, car je n'y suis plus à l'aise.
Je regrette un peu que des chasseurs d'expérience ne soient pas présents sur les forums, pour équilibrer les débats et mettre en avant leurs idées.
Par ailleurs, j'ai remarqué que la création de collectif n'est pas toujours bien comprise, faute de bonne communication peut-être, personnellement je voulais lancer ce collectif nordiste dans un but de mise en commun amicale, sans rechercher de grandes ambitions, je n'en ai pas le temps en plus.
Où je peux rejoindre Flo, c'est que les collectifs peuvent conduire à des clans régionaux, il ne faut donc pas perdre un esprit d'ouverture aux autres régions et même aux autres pays.
Pour ce qui est de gens méfiants en pleine nuit par exemple, notamment des fermiers, ça peut se comprendre facilement, mais certains manquent de dialogue et passent tout de suite par la case menace en promettant de téléphoner aux gendarmes, il faudrait peut-être nous laisser le temps de nous expliquer, mais bon c'est comme pour tout, il y a des gens excessifs et nerveux. Maintenant quand on sait que des incendiaires ou des voleurs ont déjà commis des méfaits dernièrement, il y a de quoi perdre confiance.
On peut aussi se dire que la chasse d'orages, c'est avant tout apprécier un moment entre amis ou avec de la famille sur le terrain, sans y voir un sacerdoce ou une vocation, en rester à des activités simples et saines.
Finalement, le monde de la traque d'orages est comparable à la société en général, avec ses joies et ses déceptions, ses querelles, les querelles venant souvent de conflits d'intérêts...
L'important est d'être en paix avec soi-même et ne rien avoir à se reprocher.
Pour finir sur une note d'optimisme, je dirais que beaucoup de problèmes se créent sur le net, mais que lorsque l'on se rencontre les choses sont différentes, j'ai toujours eu l'occasion de rencontrer "en live" des gens passionnés d'orage ou de météo sympathiques et bien loin des grands discours emphatiques et tortueux Laughing .
Une deuxième note optismiste, personnellement en tant que chasseur d'orages, mon expérience locale montre que je suis loin d'être pris pour un fou, les gens apprécient mon travail, me parlent du temps qu'il fait ou va faire, me demande si j'ai réussi des photos lors du dernier orage et même les gendarmes doivent me connaître je pense Laughing.
Comme pour d'autres domaines, il faut rencontrer les gens, leur expliquer la démarche, le but..., j'ai fait des conférences et des exposés dans des écoles et il y a de la demande, croyez moi, d'ailleurs, on a avec Belgorage une vidéo conférence prévue en novembre.

_________________
www.yserphoto.com
Ma page Facebook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.yserphoto.com
Thexou62
membre confirmé
membre confirmé
avatar

Masculin
Vierge Chèvre
Nombre de messages : 435
Age : 25
Localisation : Lambres 62
Date d'inscription : 06/07/2011

MessageSujet: Re: Chasseurs d'orages   Dim 10 Juil - 13:32

Une dégradation orageuse semble s'offrir à nous pour mardi soir, on se prépare une chasse orageuse collective de réserve? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-cieux-du-nord.com
Phil
Admin
Admin
avatar

Masculin
Scorpion Chat
Nombre de messages : 13318
Age : 53
Localisation : Esquelbecq Nord de la France
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: Re: Chasseurs d'orages   Dim 10 Juil - 14:21

On a un sujet pour les chasses en commun Maxime, merci :
http://flandreclair.niceboard.com/t1874p30-projet-de-chasse-en-commun#122412

_________________
www.yserphoto.com
Ma page Facebook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.yserphoto.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chasseurs d'orages   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chasseurs d'orages
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Exposition chasseurs d'orages - Bar Le Duc - 6 et 7 juillet 2013
» Reportage TF1 et chasseurs d'orages
» Chasseurs d'orages
» Meilleurs liens
» Chasseurs d'orages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nature et orages Nord Pas-de-Calais Picardie et Belgique :: LES ORAGES :: La traque d'éclairs et de ciels orageux 2010 et 2011-
Sauter vers: